samedi 5 juillet 2008

J'ai rencontré Stuart Kauffman


Ce matin il pluvait perpendiculairement. J'aime écouter le son de la pluie. Sur le balcon, j'ai essayé de trouver un clé pour approfondir ma pensée sur la fonction d'une famille de protéines en lisant plusieurs articles écrits du point de vue évolutioniste.

Dans un article, j'ai rencontré un biologiste théoricien, Stuart Kauffman (8 septembre 1939 - ) qui était directeur de l'Institute for Biocomplexity & Informatics de l'Université de Calgary, Canada. Il a récemment publié "Reinventing the Sacred" (pour video, ici), qui traitait le problème comme l'évolution, l'origine de la vie, et la complexité. Comme le titre indique, il propose un Dieu pour expliquer la créativité de la Nature. Ce Dieu cependant n'est pas pareil au Dieu judéo-chrétien, mais sa pensée peut être similare à celle du buddhisme. Puisque je ne pouvais pas comprendre sa thèse, j'ai commandé ses livres via amazon.


7 commentaires:

  1. Bonjour,

    Votre article m'a fait réfléchir sur les rapports entre la spiritualité/religion et la science.

    Je pense à Trin xuan than dont j'avais parlé il y a quelques temps:

    A l'origine, le travail des chercheurs avait pour portée de remettre en cause certaines croyances et superstitions. En un sens, la raison et la science ont fait reculer les frontières de la religion et de la spiritualité. Depuis, l'auteur observe que des chercheurs (astrophysiciens, "chercheurs de molécules", etc...)font de plus en plus face à l'absolu dans leur travail et qu'une réflexion sur la foi peut naître de ce travail.

    Je trouve ce livre intéressant pour ramener cette dimension dans le travail de la science.

    Dans un autre domaine, je me rappelle d'un livre d'Arthur C. Clarke qui classait la divinité en un "alpha" (une pensée, un dieu "créateur", comme le grand horloger de voltaire) et un "oméga" (un dieu omnipotent et présent, intervenant dans les affaires humaines).

    J'ai sans doute du mal à m'exprimer, mais il me semble que la recherche scientifique s'accommoderait plus facilement d'un "alpha".

    RépondreSupprimer
  2. freakfeatherfall9 juillet 2008 à 06:45

    Rien à voir avec le sujet du post :

    "Later my father would blame my becoming a Socialist on the fact that I studied French. (...) I agree in part."
    Ôsugi Sakae

    Tu le connais, non ?
    j'ai tiré la citation d'un livre d'extraits de son autobiographie...

    f.

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir Chris,

    La relation entre la science et la religion est un des problèmes sur lequel je vais réfléchir. Maintenant malheureusement, je ne peux que m'occuper de la science. En général, nous japonais ne font jamais face à la religion d'une manière serieuse. Donc il nous est difficile de penser au problème de religion. Pendant mon séjour en Europe, je voudrais y penser.

    Je connais des livres de Trinh Xuan Thuan mais non pas celui de Arthur C. Clarke. Je vais le chercher. Merci de cette information.

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir Freakfeatherfall,

    Je ne connaissais pas que le français avait inspiré Ôsugi Sakae. Mais je connais que Nakae Chômin, par exemple, était fortement lié à la culture française. Il y a beaucoup d'autres qui ont été influencés dans l'époque Meiji par la France.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C5%8Dmin_Nakae

    RépondreSupprimer
  5. freakfeatherfall10 juillet 2008 à 04:22

    salut paul,

    en fait ôsugi était même allé illégalement en france pour rencontrer des anarchistes européen.
    Là il a été arrêté par la police française et renvoyé dans son pays. Il est mort (avec sa femme et son neveu) tué par la police japonaise à peine quelques mois tard je crois...

    f.

    PS : attention, en général :
    connaitre + NOM
    savoir + VERBE / ou SUBORDONNEE
    ^^

    RépondreSupprimer
  6. et paul ya un truc bizarre dans l'article de wikipedia !

    ils disent : "Parmi ses disciples, le célébre Shūsui Kōtoku qui sera le premier à se proclamer socialiste et sera executé en 1901 pour avoir été reconnu coupable de conspiration et tentative de meurtre sur la personne de l'empereur."

    mais ça c'était pas en 1910 ou 1911 plutôt ?

    f.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Freakfeatherfall,

    Merci de vos commentaires. Je confonds toujours "connaître" et "savoir" et cette fois-ci j'étais un peu fatigué de réfléchir.

    Quant au "Taigyaku Jiken 大逆事件" de Kōtoku Shūsui, tu as raison. Tu dois le corriger, non ?

    RépondreSupprimer