mardi 26 avril 2011

Nice de Nietzsche



Mon hôtel était situé sur la rue Rossini. Ce quartier est appelé le Quartier des Musiciens. On peut remarquer facilement la rue Berlioz, la rue Gounod, la rue Verdi, et le jardin Jacques Ibert, par exemple. Et je me suis rendu compte que l'acteur dans le livre que j'avais lu dans le TGV était étroitement lié à la rue Rossini.




Nietzsche a séjourné cinq fois à Nice dans sa vie.

2 décembre 1883 - 1 février 1884
8 décembre 1884 - 8 avril 1885
11 novembre 1885 - le début mai 1886
22 octobre 1886 - 2 avril 1887
22 octobre 1887 - 2 avril 1888

Il a écrit sous le soleil du Midi Ainsi parlait Zarathoustra et Par-delà bien et mal. Patrick Mauriès décrit l'emploi du temps de Nietzsche.

« Le matin, il déjeune frugalement, lit Le Journal des débats puis traverse le boulevard de Longchamp (aujourd'hui anevue Victor Hugo), la rue de France et la rue Masséna pour longer la Promenade. »

Nietzsche lui-même écrit sa journée.

« Je me promène en moyenne une heure le matin, trois heures l'après-midi, à pas vifs -- le même chemin; jour après jour : il est assez beau pour cela. Après le dîner, je reste au salon jusqu'à neuf heures, assis à ma table, sous l'abat-jour de ma lampe, avec des Anglais et des Anglaises pour compagnie presque exclusive. Je me lève à six heures et demie et je me fais moi-même mon thé : additionné de quelques biscottes. À midi, le petit-déjeuner ; à six heures, le repas principal. Pas de vin; pas de bière, pas de spiritueux, pas de café : extrême régularité dans mon mode de vie et d'alimentation. Depuis l'été dernier, je me suis habitué à boire de l'eau : un bon signe, un progrès. »

Selon ce livre, Nietzsche choisit le 38 rue Ségurane comme son premier appartement. J'ai trouvé facilement ce bâtiment. Cependant, le patron de bistro à l'entrée de cette rue ne connaissait pas de Nietzsche et de son appartement. Dans la rue Catherine Ségurane, il n'y avait personne.



rue Catherine Ségurane, Nice




38 rue Catherine Ségurane, Nice





Le 1er février 1884, Nietzsche s'installe Pension de Genève, rue Saint-Etienne (c'est aujourd'hui rue Rossini), où il y écrit en une dizaine de jours la troisième partie du Zarathoustra. Malheureusement, il est impossible de le trouver. L'appartment au 26 rue Saint-François de Paule, dans les parages de l'Opéra, est apparemment lié à Nietzsche. Mais il n'y avait pas d'indication.







26 rue Saint-François de Paule, Nice


Sur la colline du château, il doit y avoir le Belvédère (Nietzsche Terrasse). Bien que je ne puisse pas le trouver, j'ai bien aimé la vue depuis la colline et l'ambiance du parc.





















Aucun commentaire:

Publier un commentaire